Mon road trip en Italie du Nord : à la découverte des lacs italiens

Road trip en Italie du NordJ’ai toujours aimé les road trip et autres circuits en voiture. Découvrir un pays en voiture, en suivant un itinéraire, permet d’offrir un voyage unique. Une véritable liberté de déplacement tout en traversant les villages pittoresques et en découvrant les paysages, que demander de plus ? C’est le meilleur moyen d’en prendre plein la vue !

Avec ma passion pour l’Italie, faire un road trip en Italie du Nord s’imposait comme évidence. J’ai donc réalisé mon itinéraire dans le nord du pays avec pour objectif de passer une journée dans les différentes villes et lieux d’Italie du Nord.

Que visiter en Italie du Nord ?

Créer mon itinéraire ne fut pas évident. Quel que soit le pays du monde où vous souhaitez faire un road trip, il faudra faire des choix. Ce voyage m’a mis sur la route de différentes étapes : Lac de Côme, Lac d’Iseo, Bergame, Lac de Garde, Vérone, , Venise pour retourner à Milan. Voilà mon road trip bien ficelé !

Direction la région de Milan et du lac de Côme

Lac de CĂ´me

Milan étant prévue plus tard, la première étape du road trip m’amène au Lac de Côme, l’un des plus grands lacs d’Italie. Fatigué de ma journée, j’ai tout de même été impressionné de la vue qu’offre le lac, avec ses paysages de montagnes et la ville de Lecco au loin.

Destination suivante du road trip, la ville de Bergame. En route ! Et le voyage vaut le détour. La ville haute de Bergame est superbe et permet de voir de nombreuses églises. La Piazza Vecchia est tout aussi splendide. Le tour de la ville est assez rapide et la vieille ville se visite assez facilement.

Le road trip dans le Nord de l’Italie continue, en voiture vers le Lac d’Iseo ! Les petites villes de Clusane et Sarnico sont très jolies et offrent une vue sur la région du lac. Belle manière de clôturer la journée. Le Lac d’Iseo a ceci de spécial qu’il possède une île au milieu du lac. Au bord de ce lac, la petite ville d’Iseo offre une visite pittoresque, comme on peut en faire dans les villes ou villages au bord de l’eau. Ici aussi, le centre de la ville vaut le coup d’œil, tout comme la Piazza Garibaldi.

VĂ©roneDirection VĂ©rone et Padoue

De nouveau en voiture, je prends la route vers Vérone et arrêt au célèbre Lac de Garde. La petite ville de Bardolino est décevante, très touristique, tout comme le Lac de Garde finalement. Le plus grand lac d’Italie est victime de son succès et la visite perd de son charme.

Le road trip se poursuit vers la ville suivante, Vérone. Etape obligatoire pour un voyage dans le Nord de l’Italie. Vérone est une ville splendide. On y retrouve l’idée de LA place à l’italienne, la piazza, et de nombreux monuments tout aussi somptueux les uns des autres.

VeniseDirection Venise

Un road trip en Italie du Nord sans une visite de Venise n’est pas un road trip. Je prends ma voiture et je me mets donc en route vers Venise, ville majeure de ce voyage. Ma semaine dans le nord de l’Italie étant presque achevée, je décide d’y passer la journée. Ville de la Renaissance comme Florence, je me limite au centre de cette ville plongée dans l’eau et à la place Saint-Marc, une des plus belles du monde. La vue sur les îles à proximité offre de beaux paysages.

Dernier arrêt : Milan

Après Venise, direction Milan. Aller à Milan en voiture peut s’avérer être compliqué vu la circulation sur la route. La ville de Milan est grande et industrielle, il faut être patient pour se laisser imprégner par l’ambiance de la capitale du nord de l’Italie. La Piazza del Duomo est absolument magnifique. Cette place offre une vue sur le Duomo de Milan, le monument phare de la ville. Ensuite, je continue mon tour de la ville et je visite le parc du château, un parc sous-estimé tant celui-ci est agréable et surprenant, en plein centre de Milan.

C’est par cette ville que je termine mon road trip à travers l’Italie du Nord. Ce voyage m’a permis de voir de beaux paysages et de superbes villes et villages qui étaient sur ma route. Dommage que Florence était un peu loin, mais je compte bien faire un road trip en Toscane dès que possible !

Le Duomo de Florence

Le Duomo de FlorenceIl existe peu d’autres monuments qui illustrent aussi bien la Renaissance que le Duomo de la Cathédrale Santa Maria Del Fiore de Florence. Ce dôme est un véritable symbole de la ville, de la toscane, de l’architecture et de l’art italien dans son ensemble. Une visite de ce dôme est immanquable. Par ailleurs, la visite est complète et comprend l’accès au sommet du Duomo, le campanile, le Baptistère de San Giovanni et le musée D’ell’Opera del Duomo.

Histoire du Duomo de Florence

Afin de se doter de la plus grande cathédrale, le Conseil de Florence décida en 1293 de confier la tâche à un architecte de renom. Hélas, aussi bien di Cambio que Giotto moururent pendant les travaux. C’est finalement Filippo Brunelleschi qui reprendra la réalisation du Dôme et en fera la plus grande coupole au monde.

Santa Maria Del Fiore, cathédrale unique de la Renaissance

Fresque du DômeUne fois arrivé sur la Piazza del Duomo, on ne peut être qu’émerveillé en contemplant cette immense cathédrale et son dôme au style roman florentin dominant la place. Il y a tellement à observer dans l’architecture et l’ornementation du bâtiment qu’on en prend plein la vue.

De plus, la coupole du dôme est à elle seule un bijou témoin d’un art renaissant. En effet, réaliser un dôme de 45 mètres de diamètre est un exploit impossible pour l’époque. Mais pas pour Brunelleschi, qui déjoua les pronostics et érigea cette coupole qui reste à ce jour une véritable prouesse.

L’intérieur de la cathédrale

Par rapport à l’extérieur, on est un peu déçu lorsqu’on pénètre dans le Duomo de Florence. En effet, le Dôme a été dépouillé de ses œuvres d’art au fil du temps pour remplir les autres musées de la ville. Toutefois, l’endroit reste admirable et la Santa Maria del Fiore n’a rien à envier aux autres cathédrales de la Renaissance.

La crypte

La crypte de la Cathédrale San Maria del Fiore permet de faire un voyage sur les restes de l’ancienne église et de découvrir la tombe de Brunelleschi.

Sommet du DĂ´meLe dĂ´me

Monter au sommet du Dôme vous fera faire une petite activité sportive : 463 marches et pas d’ascenseur. Une fois au sommet, un regard vers le bas permet d’avoir vue sur la symétrie parfaite avec le chœur de la cathédrale. Mais c’est vers le haut que la vue se trouve. La voute du Duomo de Florence est splendide avec une œuvre de plus de 3600m² représentant le Jugement Dernier et son architecture.

Ensuite, suivez le guide ! La visite guidée continue vers le sommet du Duomo. Le chemin vers le sommet est une véritable galerie, il vaut mieux se tenir. Mais le voyage en vaut le coup. Arrivé au-dessus, on a vue incroyable sur le toit de la Cathédrale San Maria del Fiore et le Campanile. Le sommet offre même une vue sur toute la ville de Florence et ses toitures orangées, permettant de chercher les différents monuments : le Palazzo Vecchio, les Musées des Offices…

Le duomoComment visiter le Duomo de Florence ?

L’accès à l’intérieur de la cathédrale ne nécessite pas de billets, mais vous n’aurez pas accès au reste, ce qui est dommage. Pour éviter l’attente, je vous conseille de réserver vos billets sur le site. Pour 18€, vous aurez accès à la crypte de la cathédrale, au sommet et à la coupole du Duomo, au Campanile, au Baptistère de San Giovanni, et au musée dell’Opera del Duomo.

Vous l’aurez compris, le Duomo de Florence est ce qui se fait de mieux lors d’une visite de la ville. Que vous aimiez l’art ou pas, impossible de ne pas être envouté par cet endroit magique, entre art et architecture.

Les musées de Florence

FlorenceFlorence ou Firenze est l’une de plus belles villes d’Italie, voire du monde. Son architecture, son art, sa culture en ont fait de la capitale de la toscane la capitale mondiale de la Renaissance. C’est notamment à travers ses nombreux musées que Florence est célèbre siècle après siècle. En effet, il est inenvisageable de ne pas visiter les musées de la ville lorsqu’on voyage à Florence. Il y a bon nombre d’activités, mais on pourrait passer des jours et des jours à visiter ces musées où l’œuvre d’art est reine.

Pour visiter les musées les plus connus, je vous suggère la Firenze Card. La Firenze Card vous donne accès à 75 musées de la ville au prix de 85€, ce qui est nettement plus intéressant que le prix unique de chaque musée. Celle-ci a une durée de 3 jours, ce qui est suffisant pour visiter les musées payants. Cette carte vous permettra même d’éviter de réserver vos visites dans les musées (à part quelques musées). Si vous n’avez pas la Firenze Card, je vous conseille de réserver les visites dans les plus gros musées.

Que voir absolument à Florence ?

Il s’agit ici d’une liste purement subjective des musées à ne pas manquer à Florence. Bien entendu, il y a bien plus de musées qui méritent une visite. Le Palazzo Vecchio, Le Grande Museo del Duomo et Le Musée des offices font, pour moi, parties des musées incontournables.

Palazzo VecchioLe Palazzo Vecchio

Situé en plein centre de Florence, le Palazzo Vecchio préside la célèbre Piazza della Signoria. Ce palais est le musée le plus visité de la ville toscane. Jadis, le Palazzo Vecchio était le siège du gouvernement florentin et le palais des Ducs de Médicis. Ce musée concentre les plus belles œuvres de la Renaissance, dont notamment l’œuvre de Donatello et Michel-Ange.

A noter sur la Piazza della Signoria où se trouve le palais, vous trouverez la célèbre fontaine de Neptune et une copie du David de Michel Ange.

N’hésitez pas à monter dans la tour du Palazzo Vecchio pour admirer la vue sur la ville.

Museo dell DuomoLe Grande Museo del Duomo

L’un des lieux les plus cultes de Florence, la Piazza del Duomo, accueille le Grande Museo del Duomo, musée qui existe depuis la Renaissance. Celui-ci comprend différents musées abritant les plus grandes œuvres d’art de la Renaissance italienne : Michel Ange, Donatello, Giotto…

La cathédrale Santa Maria del Fiore, située sur la Piazza del Duomo elle aussi, propose un accès gratuit. Hélas, la réservation n’est pas possible, et l’attente est interminable.

Musée des OfficesLe Musée des Offices

Autre musée majeur, le Musées des Offices se trouve juste à côté de la Piazza della Signora. N’oubliez pas votre réservation pour visiter ce musée !

Le musée servait autrefois de lieu d’exposition d’œuvres d’art pour la famille des Médicis. Il faut du temps pour venir à bout de ce musée, tant les œuvres d’art sont nombreuses et magnifiques.

Le Palazzo Pitti et les Jardins de Boboli

Il s’agit d’un magnifique palais appartenant jadis aux Médicis et aux rois d’Italie. Il propose différents musées et des jardins à couper le souffle. La Galerie Palatine et les Appartements Royaux valent à eux-seuls le détour.

Le Palazzo Vecchio, le Grande Museo del Duomo, le Musée des Offices et le Palazzo Pitti sont, selon moi, les 4 musées à voir à tout prix à Florence et ceux qui représentent le mieux la Renaissance.

Qui est enterré au Panthéon de Rome ?

Panthéon RomeLe Panthéon de Rome est certainement le bâtiment le mieux conservé de Rome. Réalisé sous l’empereur Agrippa au 2e siècle de notre ère, il permettait de célébrer les dieux romains. Il a été reconstitué sous le règne d’Hadrien suite à un incendie. Le Panthéon de Rome est ensuite devenu un temple transformé en église.

Aujourd’hui, le Panthéon est un moment majeur de Rome. S’il est connu pour son architecture, sa rotonde, son dôme et ses colonnes, ce bâtiment est surtout visité pour les nombreuses personnalités qui y sont enterrées.

Les personnes inhumées au Panthéon

Au fil de l’Histoire, beaucoup figures de l’Italie sont enterrĂ©es au PanthĂ©on de Rome. L’architecte et peintre RaphaĂ«l est l’une des plus cĂ©lèbres. Il y a aussi les peintres Giovanni da Udine, Taddeo Zuccaro, Annibale Carraci, le compositeur Arcangelo Corelli et deux rois d’Italie : Victor-Emmanuel II et Humbert Ier.

Pourquoi le Panthéon a été construit ?

Intérieur Panthéon RomeA l’origine, le Panthéon de Rome a été construit par Agrippa pour consacrer les différentes divinités de l’empire Romain comme Mars et Vénus. L’histoire précise de sa construction reste floue à ce jour. Mais la provenance du mot « Panthéon », qui signifie « dédié à tous les dieux », donne un indice assez évident sur cette origine.

Toutefois, son utilisation a évolué lorsque le pape Boniface IV en a fait une église en 609. C’est ainsi que le bâtiment a pu être conservé et servir de tombeau aujourd’hui.

Comme dit précédemment, le Panthéon est le bâtiment le mieux conservé de l’Empire Romain et son architecture en fait un monument très visité à Rome. En effet, il suffit de se rendre à l’intérieur pour constater l’immense coupole à caissons percée par un oculus qui permet à l’édifice d’avoir une source de lumière. Cette couple a inspiré Michel-Ange pour la Basilique Saint-Pierre, sans toutefois en égaler le diamètre. Cet ensemble forme un dôme impressionnant.

Sculpture panthéonDe nombreuses statues en bronze ornent l’intérieur de l’édifice. Ces statures représentent des dieux romains anciens. Entre les nombreuses colonnes du Panthéon se trouvent des niches, devenues au fil du temps des chapelles qui accueillent aujourd’hui les défunts.

Où se trouve le Panthéon ?

Le Panthéon se trouve en plein centre de la vieille ville de Rome, entre la piazza Navona et la fontaine de Trevi. Il se situe précisément à la place de la rotonde, qui porte le nom grâce à cette magnifique coupole qui caractérise le Panthéon.

Que peut-on visiter au Vatican ?

vaticanLorsque j’ai visité Rome, je me devais de visiter le Vatican. Cette incroyable cité, qui est le plus petit Etat du Monde, est certainement l’un des lieux majeurs lors de tout passage à Rome. Si le Vatican est surtout connu pour être le lieu de résidence du Pape, ainsi qu’un haut-lieu de la chrétienté, il regorge de richesses qui méritent d’être visitées.

Cependant, je préfère vous prévenir, il faut s’armer de patience pour votre visite. Les visites guidées sont permanentes et le lieu est très fréquenté par les touristes et les fidèles. Ainsi, les meilleurs jours pour se rendre au Vatican sont le mardi et le jeudi.

Que voir au Vatican ?

Je ne m’avance pas en disant qu’on pourrait rester des heures au Vatican. Que vous soyez fan d’art ou pas, il est impossible de ne pas être touché par les œuvres, musées et monuments de ces lieux. Place Saint-Pierre, Basilique Saint-Pierre, Chapelle Sixtine, jardins du Vatican et musées du Vatican sont autant d’activités à faire lors d’un voyage à Rome.

Place Saint-PierreVisiter la Place Saint-Pierre

Il ne faut pas être catholique pour trouver que la place Saint-Pierre est l’une des plus belles places du Monde. Passage obligé lorsque vous allez au Vatican, c’est de cette immense place que le pape dispense la messe devant des fidèles, qui peuvent être jusqu’à 200.000. La place Saint-Pierre est spectaculaire grâce à ses nombreuses colonnes et son immense obélisque. N’hésitez pas à vous y promener, la place regorge de trésors !

Basilique Saint-PierreVisiter la Basilique Saint-Pierre

La Basilique Saint-Pierre est sûrement le plus connus des lieux du Vatican. Et pour cause, cette basilique est le plus grand édifice religion du monde chrétien et peut accueillir 60.000 personnes ! Il suffit d’y pénétrer pour s’en rendre compte. En plus, l’entrée est gratuite. Il convient toutefois de réserver un billet coupe-file si vous ne voulez pas que l’attente soit trop longue.

A l’intérieur, le spectacle est grandiose. Vous pouvez vous y balader librement et admirer les nombreuses colonnes et sculptures, le fameux baldaquin de Bernin qui surplombe l’autel où le pape prononce la messe, la célèbre Pietà de Michel-Ange, la seule sculpture que Michel-Ange ait réalisée. Surtout, je vous conseille de visiter le dôme de la Basilique. Celui-ci est immense et magnifique. Au-dessus du dôme, vous aurez une incroyable vue sur la Place Saint-Pierre, mais aussi sur Rome et le Colisée. Ça vaut clairement le détour.

Chapelle SixtineVisiter la Chapelle Sixtine

La Chapelle Sixtine fait partie intégrante des musées du Vatican. Il n’est possible de la visiter seule. Mais, franchement, vous ne regretterez pas de la visiter lors de votre visite du Vatican.

En effet, la Chapelle Sixtine est véritable bijou à travers son art et ses nombreuses fresques réalisées par de grands artistes. Bien sûr, la célèbre Genèse de Michel-Ange est impressionnante à elle seule, tout comme celle du Jugement Dernier. Raphaël, Botticelli ou Rosselli sont autant d’artistes dont on peut admirer l’art lors de la visite de la Chapelle Sixtine. Il existe peu de lieux de la sorte dans le monde.

Visiter les musées du Vatican

Pourquoi « Les » musées ? Parce que les musées du Vatican, qui figurent parmi les plus célèbres du monde, sont au nombre de 12. Il y a notamment un musée sur l’Egypte ancienne, un musée chrétien ou un musée d’œuvres d’art. Il convient de réserver vos billets à l’avance. Comme les autres lieux, les musées du Vatican sont bondés.

Il ne faut pas forcément être fan de musées et d’art pour passer un bon moment aux musées du Vatican. En effet, l’architecture, à elle seule, impressionne. Bien sûr, vous y trouverez de nombreuses œuvres d’art et des peintures, sculptures parmi les plus célèbres.

Visiter les jardins du Vatican

Les jardins du Vatican est une des activités à faire lorsqu’on visite le Vatican. Situés à l’arrière de la Basilique Saint-Pierre, ces jardins possèdent de nombreuses plantes et fontaines plutôt impressionnantes. Trop souvent oubliés, les jardins du Vatican méritent plus d’attention. Attention que la visite des jardins n’est possible qu’en prenant une visite guidée du Vatican.

J’espère vous avoir convaincu de visiter le Vatican ! Malgré la foule, il s’agit tout simplement d’un des lieux les plus uniques au monde. Mon coup de cœur ? La Chapelle Sixtine !

Forum romain : visite au cœur de la vie antique

Avec le Colisée, qui se trouve à quelques pas, le forum romain est l’un des lieux majeurs à découvrir à Rome. Le forum romain est situé dans le centre historique de Rome, entre le Capitole et le Mont Palatin. Ce véritable centre de la vie publique en Rome antique est tel un musée à ciel ouvert. En effet, il propose bon nombre de ruines d’arc, de monuments ou de temples témoins de la vie politique, économique et religieuse romaine d’autrefois.

Le forum romain en Rome antique

Forum romainAménagé à partir du VIème siècle ACN, le forum romain s’est construit au fil des siècles pour devenir ni plus ni moins que la place principale de Rome. Sanctuaires, temples, places et monuments y sont créés jusqu’au 7e siècle de notre ère. Ainsi, le Forum romain devient à l’époque l’un des lieux incontournables de l’Empire Romain et donc de l’Occident et toutes les décisions importantes y sont prises.

Le forum romain aujourd’hui

Le Temple de SaturneAprès la chute de l’Empire Romain, le forum romain est vite abandonné et pillé. Logiquement, le forum devient peu à peu oublié et est enseveli. Il faut attendre le 18e siècle pour que les premières fouilles s’opèrent et qu’on remettre à jour ces monuments de l’histoire. Aujourd’hui, le forum romain a été parfaitement restauré et la visite de ce lieu est une des activités phares à Rome.

Que voir au Forum romain ?

Les richesses et les ruines que l’on trouve au forum romain en font un site d’exception, offrant une véritable expérience au sein de la vie en Rome antique. En effet, Rome ne se limite pas à Jules César ! Voici les nombreux monuments que vous pouvez visiter :

– L’Arc de Titus : splendide arc de cercle servant d’entrĂ©e au forum romain Ă  partir du Mont Palatin.
– La Via Sacra : route pavĂ©e oĂą se dĂ©roulaient les fĂŞtes religieuses et militaires. C’est une des plus anciennes voies de Rome.
– Le temple de Vesta : ruines d’un temple dĂ©diĂ© Ă  une divinitĂ© romaine

temple-d-antonin-et-faustine

– Le temple d’Antonin et Faustine : temple dont les colonnes sont parfaitement conservĂ©es. Il a Ă©tĂ© intĂ©grĂ© Ă  une Ă©glise afin de rester debout.
– La colonne de Phokas : dernier des monuments intĂ©grĂ©s au Forum romain en 610.
– L’arc de Septième SĂ©vère : arc Ă©rigĂ© pour cĂ©lĂ©brer les victoires de l’Empereur de l’époque.
– Le temple de Saturne : une de plus belles colonnades existant Ă  ce jour
– Le portique des Dieux Conseillers : situĂ© au nord du Forum, ce portique est parfaitement conservĂ©.

Bien sûr, il existe d’autres monuments à visiter mais ceux-ci sont souvent en ruines et moins bien conservés que ceux de la liste ci-dessus.

Combien de temps pour visiter le forum romain ?

Le temps passé pour la visite du Forum romain dépend des voyageurs et de votre billet. Pour les billets combinés, la visite du Forum est généralement de 3 heures, celle-ci étant combinée avec les deux autres sites majeurs de Rome, le Colisée et le Palatin. Toutefois, si vous souhaitez ou pass pour visiter le Forum uniquement, il vous faudra compter entre 1h et 1h30, selon que vous ayez un guide ou pas.

Je vous conseille vivement l’expérience du Forum romain, la meilleure manière de se plonger dans la vie antique de l’époque et du fonctionnement de Rome.

Visiter le Colisée, une expérience immanquable

Colisée de RomeLe Colisée est à Rome ce que la Tour Eiffel est à Paris. En effet, si Rome a beaucoup à offrir avec sa Basilique Saint-Pierre, ses piazza, sa Chapelle Sixtine ou sa Fontaine de Trevi, Le Colisée est sans aucun le monument phare de votre séjour à Rome. Ainsi, les raison de visiter le Colisée sont nombreuses. Je vais vous en exposer quelques-unes, avant de vous proposer quelques faits intéressants sur ce monument incontournable.

Pourquoi visiter le Colisée ?

Les raisons de visiter le Colisée pourraient se limiter à une réponse : c’est une des 7 merveilles du monde antique. Et à juste titre, car il s’agit du plus grand amphithéâtre construit dans l’Empire Romain. En effet, pendant très longtemps, cette immense arène a accueilli de nombreux combats entre gladiateurs et autres jeux dont les romains étaient friands. Pas besoin d’être historien pour être émerveillé par le Colisée tant le site est majestueux de l’extérieur ou de l’intérieur.

Avec le Vatican, il s’agit du site le plus visité de Rome.

Plan de RomeOù se trouve le Colisée ?

Le Colisée se trouve à Rome, en plein cœur du centre historique et juste à côté du Forum Romain. La station de métro Colosseo se trouve à proximité.

Comment visiter le Colisée ?

Avec 6 millions de visiteurs par an, le Colisée est un des lieux les plus visités de Rome. Il est conseillé de réserver votre visite guidée avant, sans quoi l’attente risque d’être interminable. Une visite guidée peut même comprendre la visite d’un musée ou d’autres lieux.

Afin de limiter votre temps d’attente et la foule, je vous conseille de vous rendre au ColisĂ©e tĂ´t le matin et d’acheter vos entrĂ©es au Palatin. Comme expliquĂ© dans mon article sur les endroits oĂą sortir Ă  Rome le soir, visiter le ColisĂ©e by night vous offrira une expĂ©rience unique tout en profitant d’une affluence moindre.

Histoire du Colisée

ColosseoA travers son arène et ses gladiateurs, le Colisée est le porte-parole idéal de l’empire romain. Son histoire est riche et passionnante.

Quand a été construit le Colisée

Le Colisée a été construit en en l’an 72, et a été achevé en l’an 80. Ce monument a donc presque 2000 ans.

Qui a construit le Colisée ?

L’empereur Vespasien est celui qui a ordonné la construction du Colisée, souhaitant rendre au peuple la fierté qu’ils avaient perdue avec Néron.

Qui a détruit le Colisée ?

Tout au long de sa longue histoire, le Colisée a connu bon nombre d’incidents et de dégradations. Incendies, tremblements de terre, pillages et guerres, le lieu a subi de nombreux dégâts au fil des ans, ce qui justifie son état actuel. Ainsi, il a eu différents rôles au fil du temps : entrepôt, cimetière, église encore château.

Toutefois, pour un site de de cette envergure, le Colisée est très bien conservé.

 

Comment se déplacer à Rome ?

Comme toute capitale et grande ville qu’on s’apprĂŞte Ă  visiter, on s’intĂ©resse avant tout au logement et le quartier dans lequel sĂ©journer. Mais, il convient aussi de s’intĂ©resser aux diffĂ©rents moyens de se dĂ©placer dans le centre de Rome. En effet, si son rĂ©seau de transports publics n’est pas le plus Ă©tendu, il existe d’autres moyens de transport dans la Ville Eternelle.

Alors, comment se déplacer à Rome ?

Les moyens de transport pour se déplacer à Rome

Lorsqu’on débarque dans une ville inconnue, il est important de trouver un logement. Mais il est au moins tout aussi important de trouver comment se déplacer avec le réseau local. Rome bénéficie d’un réseau de transports en commun confortable et bon marché. Hélas, il n’est pas non plus le plus large et le plus ponctuel. Une question se pose : comment se déplacer ?

Métro RomeSe déplacer en métro à Rome

Etonnamment, le métro romain est parmi les moins grands d’Europe avec 60km de voies et trois lignes. Et pour cause, tout comme Athènes, le sous-sol romain est truffé de vestiges archéologiques. Toutefois, le métro de Rome dessert les principaux lieux touristiques.

Se déplacer en bus à Rome

Contrairement au métro, le réseau de bus est très développé à Rome. Cependant, je vous conseille de vous armer de patience : les bus sont très souvent en retard et le confort n’y est pas toujours garanti. Ceci dit, il reste tout de même l’un des les plus fiables pour visiter la ville.

Se déplacer en tram à Rome

Malgré son caractère plus romantique que le bas, le tram n’est pas conseillé car il ne circule pas dans le centre-ville de Rome. Dès lors, il ne vous sera pas très utile pour votre séjour.

Taxi à RomeSe déplacer en taxi à Rome

Circuler en taxi à Rome peut être très pratique pour vous rendre au lieu que vous souhaitez. Toutefois, méfiez-vous. En effet, les taxis romains ont la mauvaise réputation d’être des escrocs et de profiter de leurs clients. Afin de bien vous préparer, consultez les tarifs en vigueur. Par exemple, depuis la Gare de Termini, votre course devrait vous couter entre 8 et 15€ maximum.

Se déplacer en voiture à Rome

Il s’agit du moyen de transport le plus déconseillé. Se déplacer à Rome en voiture est proscrit, tant tout est fait pour limiter la circulation dans la ville. De plus, il y a beaucoup de zones interdites pour les voitures. Si vous venez avec votre voiture, je vous conseille d’utiliser les parkings situés à l’extérieur du centre.

Rome à piedsSe déplacer à pieds à Rome

Il s’agit sans aucun doute du moyen de transport le plus souhaitable à Rome. La ville étant un véritable musée à ciel ouvert, vous y balader à pieds est la meilleure façon de profiter au maximum de l’expérience romaine. Prévoyez de bonnes chaussures !


Il y a donc de nombreux moyens de transport pour visiter Rome. Tout dépend de vos envies. Si vous le pouvez, marcher ! Sinon, je vous conseille d’opter pour le bus ou le métro.

Sortir le soir Ă  Rome

Quel que soit l’âge que vous avez, si vous restez plus d’une nuit à Rome, la question finira par vous venir à l’esprit : où sortir le soir à Rome ?

Alors, bien sûr, il y a les bars, restaurants, boites de nuits qui raviront les plus fêtards d’entre nous (et que je suis aussi). Mais Rome a bien plus que cela à offrir une fois la nuit tombée.

OĂą sortir Ă  Rome ?

Même si Rome n’est a priori pas la ville avec la vie nocturne la plus animée d’Italie, elle n’est pas en reste. Quelques quartiers sont connus pour leurs bars, hôtels et restaurants, ainsi que pour leur ambiance festive. De plus, Rome possède certains lieux magiques où je vous conseille de sortir sans plus attendre.

Nuit Ă  TrastevereTrastevere et Testaccio

Il s’agit des deux quartiers de la ville oĂą il y a le plus d’ambiance.

Trastevere est victime de son succès touristique. Toutefois, cela reste le quartier idéal pour passer une visite romantique en tête-à-tête avec ses restaurants, hôtels, bars et bars à vin. Assis à une table en terrasse, vous serez émerveillés par les musiciens traditionnels et l’ambiance tamisée et intimiste à l’italienne.

Quant à Testaccio, vous y trouverez une ambiance nettement plus festive. Dans ce quartier, les boites de nuit y sont nombreuses et réputées et séduiront à coup sûr les oiseaux de la nuit que vous êtes.

Roof Hotel Les EtoilesLes roof-tops bar

Grâce à sa situation, Rome jouit d’un environnement propice aux bars panoramiques. Situés en hauteur, ceux-ci proposent une vue inoubliable sur le centre-ville, le tout avec un verre à la main. Le Roof Garden Les Etoiles en est le bar parfait. Cadre somptueux et vue magnifique sur la pace de la Basilique Saint-Pierre et le Vatican, ce bar ne vous laissera pas indifférent.

Les speakeasys

Tendance assez récente, les speakeasys proposent une expérience tout à fait unique. Inspirés des bars clandestins américains, vous pourrez y déguster un cocktail tout en profitant d’une vue aussi unique qu’improbable. Bien moins fréquentés par les touristes, les bars speakeasys ne manqueront pas de vous surprendre, chacun offrant une ambiance particulière à votre viste. Jerry Thomas Project, Spirito in Pigneto ou le Niji sont autant de speakeasys à découvrir.

Sit-in Ă  TrastevereLe sit-in

Le sit-in est un concept très répandu dans le quartier de Pigneto, à San Lorenzo. Le but est très simple : on achète une bière locale et on s’assoit sur la piazza. Ainsi, les gens se rencontrent, discutent entre eux et refont le monde. Cette activité à l’avantage d’être moins connue des touristes et permet de rencontrer des gens dans la ville facilement.

Quelles sont les autres activités nocturnes à Rome ?

Si les lieux de fête ne vous intéressent pas plus que cela, il reste des lieux permettant de découvrir la Ville Eternelle sous un autre jour, la nuit.

Balade nocturne

Ça n’a l’air de rien, mais se balader dans une ville la nuit tombée offre une toute autre expérience. En effet, les monuments et autres lieux touristiques offrent un spectacle nocturne tout à fait différent. Rome ne déroge pas à la règle. Vous serez charmé par le décor, la musique en arrière-plan et le tout dans une ambiance agréable.

Cinéma en plein airCinéma en plein-air

Une fois les beaux jours d’été arrivés, les cinémas en plein-air font leur retour. Aller voir un film en plein air à Rome la nuit est tout simplement unique. La ville propose une ambiance typiquement italienne lors de la diffusion des films, y compris des classiques du cinéma italien. Vous aurez l’impression d’être vous-même dans un décor de film des années 60.

Colisée by night

Monument le plus connu de Rome et d’Italie, le Colisée peut être aussi visité le soir. Bien évidemment, cette activité est l’une rencontrant le plus de succès auprès des touristes. Mais selon moi, elle reste immanquable tant le Colisée est magique une fois la nuit tombée.

Si cette liste est totalement subjective, elle vous donnera quelques idées sur les choses à faire en soirée à Rome. N’hésitez pas transmettre vos expériences !

Ou manger Ă  Rome ?

Que manger et où manger à Rome ?

Ce n’est un secret pour personne, la cuisine italienne est l’une des plus réputées de par le monde. Pâtes, pizzas, tiramisu, glaces… On ne compte pas tous les mets que la cuisine a apportée à la cuisine populaire. Evidemment, en tant que capitale, Rome possède toute une séries de mets et de spécialités qui font la fierté de la cuisine italienne.

Des plats, des conseils

Ou manger à Rome ?Lorsqu’on voyage, découvrir la cuisine locale est l’un des meilleurs moyens d’en apprendre sur le pays que l’on visite. Lorsqu’on va à Rome, il faut donc manger comme un romain.

Je vais vous présenter quelques plats de la cuisine romaine, ainsi qu’un restaurant où vous pourrez les déguster. Si les pâtes et les pizzas figurent en haut de la liste, d’autres plats méritent aussi d’être goutés. Bien entendu, tout est testé et approuvé par mes soins.

Supplì romainsLes supplì

Impossible de présenter la cuisine romaine sans évoquer les supplì, véritables symboles de la gastronomie locale. Il s’agit de petites croquettes de riz au cœur à la mozzarella fondante. On peut parfois y rajouter de la tomate ou de la viande. On les trouve absolument partout, restaurant au snacks, et sous toutes les coutures.

Situé à proximité de la Piazza Navona, Supplizio est assurément le restaurant idéal pour déguster les supplì. Ce restaurant propose de revisiter le supplì, le tout dans une atmosphère cosy et vintage.

Spaghetti alla carbonaraLes pâtes

Comme toute ville italienne qui se respecte, Rome a forcément une recette de pâtes qui lui est propre. En l’occurrence, il y a deux plats à base de pâtes qu’il faut à tout prix gouter à Rome : Les spaghetti alla carbonara et les spaghetti cacio e pepe.

Des speghetti carbonara avec de la crème ? Hors de question à Rome ! Ce plat est sûrement l’un des plus connus dans le monde, mais aussi un des plus copié. La vraie et unique recette : œuf, guanciale, pecorino, huile d’olive et poivre noir.

Les spaghetti cacio e pepe sont l’exemple parfait que la cuisine peut être simple et savoureuse. Du pecorino et une bonne dose de poivre suffiront à contenter vos papilles.

Une adresse ? Chez Flavio al Velavevodetto, un restaurant qui a remporté plusieurs fois le prix des meilleurs pâtes alla carbonara !

Pizza romaineLa pizza

Si la pizza n’est à proprement parlé pas d’origine romaine, elle s’est inventé son propre style : la pizza romaine. Nettement moins élastique que la napolitaine, sa pâte est plus fine et plus levée. La pizza bianca, rossa, Margherita et Marinera sont les pizzas qu’on trouve le plus à Rome. Une bonne pizza romaine comprend souvent peu d’ingrédients, mais ceux-ci sont d’une grande qualité !

Vous pouvez déguster ce qui se fait de mieux comme pizza à Rome au Forno Campo De’ Fiori, à la fois boulangerie et restaurant qui propose des pizzas à la coupe, que vous payez au poids.

Gelato di Claudio TorceLes glaces

Outre les plats, la glace italienne est également l’un des mets les plus réputés dans le monde entier. Si son origine n’est pas forcément romaine, toute personne se rendant à Rome se doit de déguster une glace italienne digne de ce nom.

A ce petit jeu, c’est Il Gelato di Claudio Torce qui tient la corde. Proposant des glaces de qualité et un prix défiant toute concurrence, ce glacier est assurément l’un des meilleurs de la ville. Tournesol, cannelle, gingembre… Vous pouvez y trouver toute sorte de gouts, des plus communs ou plus originaux.

Après ce petit aperçu des adresse que j’ai préférées à Rome, j’espère vous avoir mis l’eau à la bouche ! Bon appétit !